Tradition afghane...

Publié le par Mel

Quelques mots sur une tradition en Afghanistan que j’ai tournée en dérision au grand dam de ma réputation afghane…

 

Les mariages arrangés sont la coutume en Afghanistan. Il peut arriver malgré la séparation dans tous les aspects de la vie des filles et des garçons que deux jeunes puissent s’apprécier. La famille alors doit s’en mêler et « arranger » le mariage. S’il y a désaccord, le dernier recours de la fille est de faire « shingali ». Elle quitte le foyer familial et part s’installer avec toutes ses affaires chez son prétendant. Le garçon est alors obligé, par honneur, de se marier avec cette nouvelle venue.

Bref, pour infos, cela n’arrive que très rarement, les familles préférant se battre pour laver l’affront que de céder à ce « chantage ».

 

Pour protéger la représentation de Clowns sans frontières dans une de nos écoles à Paghman, nous avons fait appel à 3 policiers. Les afghans sont très beaux, mais l’un d’eux étaient particulièrement beau, avec des yeux quasi transparents. Enfin, il sentait aussi le pain grillé il y a 10 jours et n’a pas décoché un sourire du spectacle.

 

Néanmoins, j’annonce à Nazim, en allant dans le Panjshir aujourd’hui, que je vais faire « Shingali » avec mon beau policier. Nazim est mort de rire et ne trouve pas mieux que de raconter cette histoire aux professeures de l’école.

Non décontenancée, ni par mon futur shingali, ni par mon dari que je maîtrise petit à petit, je raconte aux profs l’histoire des photos. En effet, il me fallait absolument un preuve de la beauté de ce policier, je demande donc aux 3 de poser. Deux ont accepté… Mon air faussement dépité amuse beaucoup les profs.

 

Je suis ravie de les avoir fait rire, mais en partant du Panjshir aujourd’hui, toute l’école était au courant, que va-t-il advenir de ma réputation afghane ???

Commenter cet article