Conflits oubliés, personnes inconnues, morts ignorées…

Publié le par Mel

Anna Politkovskaïa était une femme formidable, une de ces journalistes qui se bat contre les souffrances inutiles, contre les morts injustes.

Empoisonnée à plusieurs reprises, cette attaque fût la bonne.

Elle était russe et se battait pour que l’on s’intéresse à la cause tchétchène. Une cause perdue, un génocide connu et pourtant ignoré. Elle se battait pour dénoncer les tortures, les injustices.

Elle se battait pour rien.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

France 11/10/2006 10:42

Depuis l'an 2000 plus d'une vingtaine de journalistes, hommes femmmes confondus, sont tombés sous les balles Russes. C'est un pratique courante par là-bas. Par contre, on ne se bat jamais pour rien...