Les cavaliers.

Publié le par Mel


Kaboul me manque. Sorties « seules », fêtes alcoolisées, petit café en terrasse, croissants tous les matins. J’ai acheté mon billet aujourd’hui, destination mes montagnes. Bientôt. En attendant, chaque trajet de métro se transforme en terrain de bouzkachi sous la plume de Joseph Kessel. J’ai commencé à souligner un passage que je souhaitais noter ici, puis deux, puis… Lisez le livre et si vous l’avez déjà lu, relisez le.  


 

Commenter cet article