Histoire afghane: aux origines du vin...

Publié le par Mel

    "En ce temps très lointain, dans Herat la Magnifique, régnait Schach Chamiran, souverain puissant et sage. Il aimait, au cours des aprés-midis brûlants, se promener sur ses terrasses, riches en ombrages, en fleurs rares, en jets d'eau et pavillons ciselés. Sa cour le suivait: dignitaires, prêtres, devins, chefs de guerre, poètes et princes.
    "Et un jour il aperçut, posé sur une haie vive, un oiseau inconnu, si beau qu'il s'arrêta pour l'admirer. A cet instant même, près de l'étincelant plumage, un serpent se dressa.
    " - N'y aura-t-il personne pour l'empêcher de frapper? cria Schah Chamiran.
    "Son fils aîné, d'une flèche, abattit le serpent. L'oiseau prit son vol, se perdit au fond de l'azur. On l'oublia.
    "Or, une année plus tard, jour pour jour et à la même heure, il revint, tournoya au-dessus du jardin royal et, avant de disparaître, laissa tomber quelques graines de son bec.
    " - Quen penses-tu? demanda Schah Chamiran à son grand devin.
    " Et lui, il répondit:
    " - Cet oiseau merveilleux t'a porté ta récompense.
    " Le Schah, alors, commanda de surveiller l'endroit où étaient tombées les graines. Une plante que personne encore n'avait vue commença d'y pousser. Elle ne monta pas très haut et sur ses minces ramures s'épanouirent des grappes de petits fruits ronds. Nul n'osa y toucher. Leur suc pouvait être funeste. Les grappes pourrissaient doucement. Le Schah fit placer un haut vase pour les recueillir. Une fois tombées, elles fermentèrent et un rouge liquide en sortit. Etait-ce la récompence? Ou un poison mortel? [...]

L'Aïeul de Tout le Monde - J.K.

Commenter cet article