Un début d'hiver difficile...

Publié le par Mel

L’hiver arrivant, il est assez stressant de travailler en Afghanistan. L’idée de la mort est omniprésente. Non aucune reprise de violence à signaler à Kaboul city, mais l’installation des bukharis dans les maisons.

Explications. Le choix est limité et pourtant tellement complexe. Il existe (à ma connaissance) trois types de bukharis : à bois, à gaz ou électrique. Ne sachant que choisir, nous avons opté pour la diversité.


Au bureau, nous risquons donc de mourir à chaque moment asphyxié par des émanations de gaz « normales » selon Nazim. Oui je continue d’avoir une confiance aveugle en lui.

 


 

 

Dans la salle de bains, nous avons adopté le bukhari « sciures de bois » (plus écologique que le bois, la ballade en forêt n’étant pas l’activité hebdomadaire des afghans le vendredi après-midi). Loin d’avoir compris le fonctionnement de ce système alambiqué, la douche quotidienne devient un moment très douloureux.




Dans les chambres, le chauffage est électrique. Là se pose un autre dilemme : Electricité ou pas électricité ? Le générateur, ce grand sauveur des soirs sans électricité, ne permet pas de faire fonctionner tous les appareils électriques de la maison. Il s’agit donc de faire des choix. Frigo ? Télévision ? Ordinateurs ? Internet ? Lumière ? Eau chaude ? Dans la liste des priorités, notre petit chauffage électrique arrive en dernière position. Mais les rares fois où l’électricité de la ville se manifeste, le petit appareil prend une teinte rouge tellement inquiétante que toute ton attention se focalise sur cette source de danger certaine par peur de voir ta chambre s’enflammer par une simple distraction de quelques secondes.

Heu, je viens d’apprendre qu’il existe un bukhari à pétrole…

Commenter cet article

RG 16/11/2006 15:30

Quelle raclure celui là! Il mange à tous les rateliers.Allez courage les filles. J'ai pensé à vous dans le colis, j'ai prévu de quoi vous remonter le moral. Encore quelques jours de patience....Par contre avec tous ces chauffages d'appoints dans en environnement plutôt confiné, faite bien attention aux risques liés aux empoisonnements au monoxyde de carbone, car le gaz est inodore et incolore donc très dangereux.

Mel 16/11/2006 13:28

Très cher Vincent que je ne connais pas,Je te remercie de ton soutien et t'informe que poster des commentaires aussi encourageants soient ils sur mon blog ne te permet pas de gagner des points au jeu de Gaëlle!Dommage...

Vincent 16/11/2006 10:05

Et on est que le 16 novembre! L'hiver, c'est dans plus d'un mois :-p  
Bon courage les filles!

Afghaëlle 15/11/2006 19:27

Pourquoi tu ne parles pas de l'odeur "suspecte" de ton chauffage électrique quand tu l'allumes plus de 10 minutes ....? :-p