Avis au prochain qui me parle de tout ce qui touche de près ou de loin à la médecine...

Publié le par Mel

Dans un de mes grands moments de sagesse, après 3 engelures depuis 2 semaines, 2 quintes de toux à la minute depuis 4 jours, 126 « tu devrais aller à l’hôpital » en anglais, français et dari, je décide ce matin de m’avouer vaincue et de me rendre à la clinique des allemands.

 

Vêtue de mon manteau, tchador et de ma plus grande motivation, je demande à Rahman de m’emmener. Une fois l’étonnement passé à la mention du mot « hôpital » et d’un suspicieux « pour qui ? », il me dit que qu’il a d’abord une course à faire pour Nazim. Profitant de ce moment pour m’esquiver, je commence à retirer mon manteau sortant royalement un « Xub mesha » (ça ira mieux). Sur ce, Rahman décide de faire de mon cas la priorité n°1.

 

Après 35 minutes de remplissage de paperasses diverses et variées, soit 70 quintes de toux en moyenne, je commence à me demander si un visa Shengen n’était pas nécessaire pour rencontrer un docteur allemand.

Mais non, il est enfin là devant moi et je lui explique dans un de mes meilleurs anglais mes deux problèmes. « Vous fumez ? » sera sa première réaction. « Non juste malade » Je n’ai en effet pas décidé de m’achever à la gauloise blonde depuis ces 4 derniers jours mais merci de me faire remarquer que j’ai une voix d’homme. « Mauvaise toux, ya (accent allemand)? » Perspicace ce docteur. Il se contentera de cette remarque et passe à mes pieds. « Ah ouais c’est des engelures, il faut réchauffer dans de l’eau chaude » Avec mon air le plus aimable, je lui fais remarquer que ça fait déjà deux semaines et je n’ai pas attendu tout ce temps pour réchauffer mes pieds. Réaction zéro. Je m’assure quand même que je ne risque pas l’amputation des orteils et sort du cabinet médical avec une prescription d’inhalation de plantes médicinales que ma propre grand-mère aurait pu me préconiser et 80$ en moins.

 

Moralité : Un bon grog m’aurait fait plus de bien, j’assume ma phobie du docteur et je verrai le prochain qu’inconscienten une décision bien plus sage que la première.

 

 

 

 

Commenter cet article

Yo 17/12/2006 22:25

Ou tu changes ton réchaud pourri et là j'insiste je peux t'en refiler
Ou un bon arguilé à la banane, au moins tu sais pourquoi tu seras malade!
 

chris 17/12/2006 21:12

salut ma belle !j'habite à côté de Go Sport, c bientôt Noel, Ch. est là, trois arguments pour te demander : de quoi as-tu besoin, sérieusement ?!!! réponds moi vite et sérieusement, sinon je ne te parle plus :))bizoux !

pacma 16/12/2006 07:22

blog d'une expat..frenchie....médecin à Kaboul. (comme quoi, il n' y a pas que des allemands).....ça peut être utile...http://framboise.uniterre.com/

Clairette 14/12/2006 17:56

Salut ma belle !Pas marrant d'être malade à Kaboul et pas marrant de filer ses thûnes aux allemands ! J'ai fait la même l'année dernière, j'ai attendu le dernier moment et je suis arrivée en disant : "bonjour j'ai une angine !" et le docteur a répondu "oui, vous avez une angine. Ce sera 70$." (antibios compris ! heureusement)Je t'envoies plein de bises et de courage !C'est mon dernier jour à Miami et il pleut !BisousClaire

Mel 14/12/2006 16:25

Et bien merci beaucoup. Internet remplacerait-il l'hôpital?