Parce qu'on en apprend tous les jours...

Publié le par Mel

Loin de moi l’idée de m’intéresser subitement à la question maritale, mais contre toute attente j’ai appris aujourd’hui lors d’une grande discussion sur le henné (rien à voir) pourquoi l’alliance se portait à l’annulaire, version afghane. (ou version Nazim ?)

 

Exercice pratique

(Qui n'engage à rien, promis...)

 

Placez vos deux poings l’un contre l’autre, phalanges du milieu collées.

Si vous relevez en même temps les deux index, vous pouvez facilement séparer les deux doigts l’un de l’autre.

Idem pour les majeurs et les auriculaires.  

 

Mais si vous essayez avec les annulaires, alors ceux-ci sont inséparables. J’ai essayé. Beaucoup.

 

« Comme un mari et une femme » me dit Nazim.

 

Alors, amour et fidélité éternelles ou emprisonnement à vie ? Je vous laisse libre d’interpréter, personnellement j’ai déjà mon avis ;)

Commenter cet article