Honte...

Publié le par Mel

« l’interprète du journaliste italien décapité », j’espère au moins que ce genre de titre vous fait vendre plein de journaux...


C'est honteux. Ici tout a l’air si différent.


Il n’était pas qu’"interprète", il était journaliste, il était un fils, un frère, un ami, il fait partie de ces personnes sans lesquelles nous, nous ne pourrions être ici. Il s’appelait Ajmal Naqshbandi, il avait 23 ans. Mais sa plus grosse « tare » fût d’être Afghan. Que vaut donc la vie d’un Afghan ? A quel point peut-on s’impliquer pour sauver la vie de ceux qui au quotidien nous aident et nous soutiennent ?

 

« Karzai a promis qu’il protégerait son peuple, il ne l’a pas fait, il ne le fait pas » Ce matin, à la radio, les réactions sont nombreuses mais ne visent que le président. Quand comprendront-ils qu’il n’est qu’une marionnette aux mains des gouvernements étrangers et que pris entre deux feux, il n’a rien fait et ne peut rien faire.

 

Les réactions, bizarrement, ne sont pas anti-étrangers et pourtant, ce matin, je n’ai jamais eu aussi honte d’être une « Khalidji ».

Commenter cet article