Bravo...

Publié le par Mel

Arriver dans le Panjshir est toujours un grand moment. La photo de Massoud et les carcasses de tanks soviétiques qui rappellent une résistance omniprésente. La rivière et les montagnes de part et d’autres au milieu desquelles on se sent infiniment petit. Et il y a « Koko », ce vieillard qui ne se sépare jamais de son pakol et de son sifflet et qui garde depuis la nuit des temps l’entrée du Panjshir.

Depuis toujours, Koko est là surveillant scrupuleusement le va et vient incessant des voitures à un virage particulièrement dangereux.

 

Depuis la construction de la nouvelle route, ce travail n’est plus aussi indispensable, la visibilité ayant augmentée. Or, le visage brûlé par les intempéries, Koko est là et avec un grand sourire et un « Bakheir Méri » (Va en paix), il t’accueille dans la Vallée.

 

Aujourd’hui pourtant il n’y avait personne. La nouvelle route accueille aussi de nouveaux chauffards qui n’ont que faire du travail de Koko, des enfants qui jouent sur le bord de la route, des femmes en tchadri qui ne voient pas venir le danger, et autres vies qui ont investi la nouvelle route. Les accidents se multiplient et il y a deux jours c’est Koko qui en a payé les frais.

 

Alité et triste de ne pas être fidèle au poste, pour la première fois aujourd’hui j’ai vu Koko sans son Pakol.


J'espère que ce lamentable accident aménera les panjshiris à réfléchir à leur conduite irresponsable...

En attendant merci à Sayara de travailler sur une campagne de sécurité routière...

Commenter cet article