"Sauver l'Afghanistan": Leçon 1

Publié le par Mel

Voilà maintenant 3 mois que je travaille de façon intensive avec les femmes afghanes venant dans nos centres d’éducation à la santé sur le planning familial. Les femmes ont en moyenne 30 ans, 7 enfants ‘vivants’ (une donnée malheureusement importante à préciser en Afghanistan…), et pas de lait pour nourrir les petits derniers. Parler de l’espacement des naissances et des moyens de contraception à leur disposition n’est donc pas chose inutile.

Un programme complet, leçon par leçon, adapté à l’Afghanistan, aux mœurs islamiques et à un public analphabète est mis en place.

 

Aujourd’hui, c’est la fin du programme, il s’agit donc de savoir ce que les femmes ont retenu du planning familial. Petit tests sous forme de cas pratiques présentés aux femmes.

 

Les notions sont bien passées : espacement des naissances, âges pour avoir un enfant, contraceptions… « Une de vos voisines a trois enfants, un de un an, un de deux ans, un de trois ans, et n’allaite plus le dernier faute de lait, que faites vous ? »

Réponse d’une femme : « On va la voir et on lui explique qu’il faut espacer les naissances grâce aux contraceptifs »

« C’est très bien. Sauf qu’elle refuse de vous écouter. Que faites vous ? »

Les femmes en cœur « Tant pis pour elle, on la laisse tomber ! »

Aie. Ne perdons pas espoir. Certes ce n’est pas la réponse espérée mais tout n’est pas perdu.

« Mais maintenant que vous avez appris tout cela, vous avez une responsabilité vis-à-vis de cette mère et de ses enfants, alors que faites-vous ? »

Une femme : « On y a va et on essaie très fort de la convaincre »

« Mais elle ne veut pas vous écouter vous car elle ne sait pas que vous avez appris plein de choses sur le planning familial, alors que faites vous ? »

Les femmes en cœur : « Et bien, on la laisse tomber… »

Re. Aie.

« Et vous ne pourriez pas lui présenter quelqu’un qu’elle écouterait ? … »

Les femmes : « Ah si, on l’emmène voir Arefa, notre éducatrice à la santé pour qu’elle lui explique ! »

Voilà la réponse que j’attendais…

Voici aussi la différence entre une théorie ‘acquise’ et la pratique en Afghanistan. Pas tous les jours faciles de ‘sauver l’Afghanistan’ !

Publié dans fromkabul

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article