Kaboul, ici Kaboul...

Publié le par Mel

Revenir en Afghanistan après un break est toujours un peu surréaliste. 

 

D’abord il y a des heures d'attente interminables à Dubai, mais qui permettent de faire des rencontres. Un couple d’afghans, assis à côté de moi, vivait en Australie et n’était pas revenu dans son pays depuis 25 ans !

 

Le couple « C'est comment Kaboul maintenant ? »

Oui, c’est une bonne question, c’est comment Kaboul… Comment décrire une ville à des afghans qui ne sont pas revenus depuis si longtemps.

 « Je ne sais pas, on ne voit plus Kaboul, il y a des hauts murs partout. C’était comment Kaboul avant ? »

 

Ensuite, il y a l’arrivée en avion au-dessus des montages, puis le survol de Kaboul. Cette vue m’impressionne toujours.

 

Après, il y a l’aéroport qui maintenant a un terminal pour les vols domestiques et un pour les vols internationaux, c’est presque moderne ! Mais il faut bien cela, ce matin là, 3 avions arrivaient en même temps, alors qu’il n’y a que 2 tapis à bagages.

 

Une heure après l’arrivée de l’avion, personne n’avait encore pu récupérer ses valises.

 

Le couple « Vous savez combien de temps on va attendre ? »

Je leur souris. « Da Afghanistan Kosh omaden ! »

 

Et oui bienvenue en Afghanistan, pendant ce temps là, le personnel responsable, assis sur le tapis roulant, les jambes croisées, se limait les ongles ! 

Commenter cet article

maman 30/06/2010 00:38



eh bien! heureusement que ton père n'était pas là!!!!!!!!