Enfant de 8h à 12h...

Publié le par Mel

Ils sont afghans ou pakistanais, leurs parents ont fui la guerre et se sont réfugiés à Peshawar dans l’espoir d’un avenir meilleur pour eux et pour leurs enfants. Ils ont entre 6 et 12 ans mais leur âge reste difficile à définir tant ils semblent chétifs. Ils ont un point commun, ils travaillent dans la rue : ils vendent quelques marchandises aux voyageurs de la gare routière, ils fouillent les ordures pour récupérer ce qui est récupérable, ils lavent les pare-brises des voitures au milieu du trafic et dans les « meilleurs des cas », ils aident dans la boutique ou le garage du père, de l’oncle ou du voisin.


enfantsdesrues.jpg 

Quelques heures par jour, ils redeviennent des enfants. Ils oublient le froid, la violence de la rue, la faim et le mépris de soi pour se réfugier dans les centres. Là, ils apprennent à lire, à écrire, ils jouent et apprennent à prendre soin d’eux. Le professeur, une seringue à la main, leur explique qu’on ne peut pas jouer à se piquer avec les aiguilles jetées par les fumeurs d’héroïne. Un cours « normal »….

  

Enfant

 


Enfant2.jpg


« Qui est afghan ? » Demande-t-on à un groupe d’enfants. L’incertitude se lit sur les visages. Eux ils ne connaissent que la rue, Peshawar. « Qu’as-tu appris en venant dans ce centre ? » « L’alphabet », « à lire », « la couture ». Les réponses sont diverses mais selon le directeur d’un des centres l’enfant apprend à se respecter lui-même. Une chose tellement naturelle chez nous mais qu’on est obliger d’enseigner ici… 

 

 

enfant3.jpg

 

enfant4.jpg

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article