Proverbes persans

Publié le par Mel

 

Ça fait longtemps que je n’ai pas donné quelques exemples de la richesse de la langue persane. Peut-être que j’apprends de moins en moins, ce qui est bien dommage…

 

« Gosh é Shaïton kar » Que les oreilles du diable soient sourdent.

Se dit quand une personne dit une chose gentille ou agit avec bonté, pour que ses faits et ses paroles restent les mêmes

 

« Bâ yak roz, bahar na meshawat » Une fleur ne fait pas le printemps

Une personne ne peut pas tout faire seule, elle a besoin des autres

 

« Bâ yak dest, dou tarbuz guerefta na meshawat », Tu ne peux pas tenir deux pastèques dans une seule main

Une personne ne peut pas faire deux choses à la fois

 

« Khonador râ yak knona wa bekhona râ, sat khona » Le propriétaire n’a qu’une maison, celui qui n’en a pas, en a cent

 

On m’a demandé si on avait des équivalents en français, j’ai pas su répondre. Peut-être aurez-vous des idées… 

 

Rustaq_landscapes.jpg

 

Commenter cet article

Mel 07/07/2010 09:59



Entre le bébé qu'on jette et les pics à planter dans les mains, on entre bizarrement dans une phase assez gore... Pourtant ils étaient jolis mes proverbes... :)



marie 07/07/2010 09:05



Moi j'ai bien des idees pour tenir 2 pasteques dans une seule main.. tu vois en les plantant avec un pic a brochette, ce genre de trucs... :)



Francoise 06/07/2010 08:43



Oui, j'y pensais, c'est pourquoi je n'ai pas ajouté "ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain" !!!  -))



Mel 06/07/2010 06:18



Merci beaucoup! A moi de traduire tout ça maintenant! 



Francoise 05/07/2010 17:38



J'oubliais celle qui ressemble au proverbe afghan : "Une hirondelle ne fait pas le printemps" et qui signifie qu'un fait isolé n'autorise pas de conclusion générale, ou encore qu'on ne peut tirer
une généralité à partir d'un seul exemple.