Leçon d'humilité

Publié le par Mel


Humeur maussade ce matin. Digérer la nouvelle de la veille. Accepter le choix de la France.

Nazim arrive. Il devine de suite que quelque chose ne va pas. On lui annonce l'avénement de notre nouveau président, lui décrivant quelques traits choisis de sa personnalité.

"Moi non plus, je ne suis pas fier de notre président"

"Que fait-on alors Nazim Jan?"

"Zandagui mékonom"


Oui, Nazim a raison, on vit. Leçon d'humilité au petit déjeuner, que la journée commence, il y a des choses tellement plus importantes!

Commenter cet article